couv24040614

Simetierre de Stephen King

1985 version francaise /Edition J’ai Lu /570 pages

4eme de couv

« En y resongeant par la suite, Louis situa le début du cauchemar à l’instant précis ou l’on amena à l’infirmerie ce garçon de vingt ans qui était en train de mourir, la cervelle en bouillie et les yeux ouverts… Ou bien, peut-être, quinze jours plus tôt : ils venaient d’emménager à Ludow, c’étaient la rentrée des classes, et Ellie avait hâte de leur raconter sa première journée d’école. Louis est allé coucher le bébé au premier étage, et il avait eu cet étrange pressentiment : quelque chose les menaçait. Une force inconnue, terrifiante mais irrésistible… En fait, Rachel avait raison : ce cimetière d’animaux, à deux pas de la maison, c’était morbide, c’était mauvais pour les enfants. Pourtant, l’endroit était si beau, si attirant. Une sorte de cercle magique… »

 

Personnages et Story :

La famille Creed est au cœur de ce livre.

* Louis, le père, médecin. L’arrivée de la famille à Ludow est dû au fait de son nouveau poste à l’infirmerie de l’université de Bangor. Plutôt cartésien et pragmatique.

* Rachel, la mère, femme au foyer. Sa sœur Zelda est décédée lorsque Rachel était petite fille. Elle retire de ce drame, une hypersensibilité à tout ce qui touche au deuil.

* Elie, fille de Louis et Rachel. Elle a le sens de la répartie propre au jeune enfant. (Age 6/8 ans)

* Gabe, fils de Louis et Rachel. (Age 2/3 ans)

* Church, le chat d’Elie

* Le couple qui vit en face de la maison des Creed c’est les Crandall, Norma et Jud….

Chaque soir (ou presque), Louis traverse la route Bangor/Derry…. (Derry, Booooooooo) pour aller siroter des bières avec Jud. Une réelle amitié va se développer entre eux. Une amitié sincère et réciproque. Jud va jouer un rôle majeur dans l’accueil de la famille Creed à Ludow, dans la petite promenade au simetierre des animaux, la première fois et les autres…, dans le soutien mutuel face aux drames de la vie quotidienne et dans les autres… Ah Jud !!!!!!!!  Il est mon personnage favori !

*Le simetierre des animaux, c’est un personnage à part entière… Simetierre c’est ainsi que les enfants ont orthographié le panneau qui accueille les visiteurs. Lieu attractif et addictif ou les enfants sur plusieurs générations enterrent avec uses et coutumes leurs animaux de compagnie. Du perroquet, au hamster, chat et chien… Jud lui-même connait ce lieu depuis qu’il est enfant via son chien qui y repose…

Mots clés : Famille / Mort / Folie / Maléfique / Tentation / Désespoir / Amour / Cimetière Simetierre !

Mon avis (Attention, même avec précautions, il peut y avoir de spoilers...)

Ce livre est terrifiant…. Notamment, parce que l’épouvante s’installe d’abord par petite dose, puis progressivement, et cela s’accélère… jusqu’à être en plein drame.

Il y a deux angles de terreur.

-       La terreur face aux drames de la vie… de la mort. Mort bien naturel. Tristement naturel. Le deuil est une épreuve terrifiante.

-       La terreur « paranormal » mêlé au deuil, rend ce mix épouvantable.

Le mal est là, il est cherche à se reincarner sous une forme... ou sous une autre...

Plusieurs scènes sont d’un réalisme frappant. J’ai eu la chair de poule à plusieurs reprises.

Louis qui est au début le personnage le plus solide avec les deux pieds encrés au sol, glisse doucement mais surement vers la folie, jusqu’à semble-t-il se ressaisir…

Jusqu’aux dernières lignes, j’ai douté. J’ai vu des indices, ou j’ai cherché des indices pour envisager des issues possibles. Aucunes n’est celle pensé par Stephen King.

Et bien accrochez-vous… lisez avec une petite source de lumière…

Ames sensibles s’abstenir !

Simetierre rejoint mon top 3 de King avec Misery, 22/11/63.

Ma note 17/20